VIM

Search Our Site

Ils sont désormais de plus en plus visibles dans le nord de la capitale et les Parisiens du 18e arrondissement peuvent difficilement les ignorer, entre deux artères de circulation, sous le périphérique, à quelques mètres du centre humanitaire de La Chapelle, ou vers la Halle Pajol, des mini-campements de migrants ont refait leur apparition. Leur nombre est encore anecdotique en comparaison de ceux qui avaient essaimé sur les trottoirs de Stalingrad et Jaurès, à l’automne dernier, mais leur présence interroge.

Au mois de septembre 2016, la mairie de Paris n’avait-elle pas promis la fin des campements informels dans la capitale française ? Et Anne Hidalgo avait été très claire : Paris s’était engagée à créer une structure d’accueil pour migrants respectant les normes internationales du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés afin d’enrayer définitivement la prolifération des camps de rue. En novembre, parole tenue : le centre humanitaire de La Chapelle ouvre ses portes.


Mais moins de trois mois après sa mise en place, force est de constater que les ennuis s’accumulent et que les promesses de l’édile de Paris sont mises à mal : le centre de 400 places est saturé, les entrées se font au compte-goutte, forçant des centaines de migrants à patienter dans le froid et dans d’interminables files d’attente. Conséquence de l’incapacité du camp humanitaire à absorber les nouveaux arrivants, des petits campements sauvages réapparaissent sous les fenêtres des Parisiens.

Paris n'est plus dans la même situation qu’au mois de novembre, où plus de 3000 personnes dormaient dehors sur les trottoirs de Jaurès et Stalingrad. L'objectif était d'éviter la reformation  de campements massifs.

En attendant près de 200 places d’hébergement supplémentaires vont bientôt voir le jour, des rendez-vous nominatifs sont organisés depuis le début de l’année pour éviter l’attente dans le froid, et une nouvelle équipe chargée exclusivement de s’occuper des mineurs isolés vient d'être créée.

15/01/17
source: France 24