PRÉDICATIONS

Search Our Site

- Je m’appelle Elomo, Pascal Gérard. Je suis Conseiller et membre du groupe des hommes d’honneur. En fait, ce qui m’amène devant vous ce jour pour témoigner, c’est pour partager avec vous les merveilles de Dieu, pour célébrer la Puissance du Dieu de Papa.

Il y a de cela sept jours aujourd’hui, ma femme, madame Etoa Zé Jeanine Carole chantre de la chorale, s’est fait opérer. Depuis un an, elle a subi trois opérations. Vous allez  tout de suite découvrir les images, on est parti de la trompe gauche à la droite, passant par l’axe pour extraire le démon qui était logé dans ses parties intimes. Les images le démontrent visiblement.

Des imprécations puissantes agissaient dans ma vie depuis, selon lesquelles, je ne devais pas garder une femme. Lorsque j’essayais d’avoir une liaison, celle que je parvenais à convaincre de rester avec moi se mettaient sous l’influence du sort qui m’avait été jeté : soit elle mourait, soit elle portait. Elle, étant dans le Seigneur, connaissant ce qui se passait, m’a dit qu’elle est au dessus de ces maléfices, car elle a accepté Jésus Christ. Elle piétinait donc ces paroles, et les merveilles de Dieu sont entrain de se réaliser.

En observant de près les photos, on peut très distinctivement voir une colonne blanche qui descend. Les médecins m’ont confirmé que c’était le pus qui était logé dans ses entrailles. Il était question que le sang qui s’était enmagasiné à l’endroit se transforme en pus, et s’en était fini d’elle avant 2017. Et comme j’avais su cela, j’ai commencé la bagarre, avec l’assistance de toute ma famille. C’est dans ce cadre là, que j’ai eu du mal à remplir ma cure d’âme, qui traînera entre mes mains pendant deux ans et quatre mois, pas moins. C’était un long combat, mais j’ai résisté. C’est ainsi qu’il y a environ un mois, Papa Joli en est témoin, j’ai enfin pu déposer cette cure d’âme. Aussitôt, on a commencé la destruction de tous ces liens.

Mardi le 14 Novembre 2016, ma femme est venue chanter, elle était au programme à la chorale. Avant même qu’elle ne finisse le service du jour, elle s’est écroulée sans que personne ne s’en rende compte. Ce qui fait qu’elle terminé la louange, couchée à même le sol derrière les appareils. Mais, elle chantait pour la gloire de Jésus et quand elle a fini le programme, elle est rentrée à la maison, où elle va me raconter tout ce qui s’est passé. Jusqu’ici, elle ne sentait toujours pas bien.

Bien- aimés, quand ce genre de chose vous arrive, vous êtes accablé, vous ne savez pas chez qui il faut aller. Entre temps, je dois vous l’avouer, je n’ai même pas un radis dans la poche. Je n’avais comme solution que de me mettre en prière.

Le lendemain matin c’était un mercredi, si mes souvenirs sont fidèles, les choses ont commencé à se décanter d’elles-mêmes. Par des relations, il a d’abord fallu trouver une clinique, puis un Docteur spécialisé, pour prendre en charge l’opération qui se profilait. On va se rendre à l’hôpital dès le lendemain.

Lorsqu’on a atteint la mi-journée, j’ai commencé à voir des entrées d’argent. Quand enfin le médecin nous a reçus, c’est par le check-up qu’il a commencé, pour aboutir sur une liste des malaises dont souffrait ma femme. Le médecin va m’annoncer qu’elle devait subir trois opérations. Je lui demande comment ça ? Il me dit que c’est ce qu’il faut pour qu’elle soit sauvée. Dans cette lancée, il va demander à ma femme si elle priait, et elle de lui répondre que c’est son train-train quotidien. Ok, a-t-il rétorqué, en ajoutant que nous allons laisser Dieu agir.

Pour les trois opérations, il fallait la somme de 900 000 francs CFA, soit environs 1350 euros. J’ai avoué au médecin que je ne lui promettais rien au regard des difficultés du moment, ce à quoi ce dernier m’a dit « qu’à cela ne tienne, on va commencer ». J’ai précisé, que je n’avais pas cette somme, car ma situation était précaire, puisque je me débrouille comme la plus part des « hommes d’affaires » au Cameroun. C’est ainsi, que le médecin, de son propre chef a promit d’aller auprès de ses collègues, solliciter la révision à la baisse des frais médicaux initiaux, puisqu’il fallait attaquer les opérations, ceux-ci vont tomber à 600 000 francs CFA, soit environs 915 euros.

Je dis qu’il n’y a pas de problèmes, la santé n’a pas de prix. Le médecin, va commencer à administrer des injections à ma femme, au ventre et au bas ventre, pour la préparer à subir l’opération. Mais curieusement, plus les jours s’en allaient, plus les douleurs ne faisaient que s’intensifier. Le vendredi jour prévu pour l’opération, le médecin arrive, et lorsqu’il se retrouve devant ma femme se met à trembler pour m’avouer qu’il a peur en déclarant : « je ne sais pas par où commencer… » Moi, naïvement, je lui ai dit : « engage-toi, on est déjà au milieu du traitement, on n’a pas d’autres solutions… »

Déjà la veille du vendredi, le jeudi matin, ma femme m’a raconté un rêve qu’elle avait fait, pour partager avec moi ses inquiétudes sur l’opération, qui pour elle risquait de ne pas bien se passer. Elle me dit qu’elle a fait un rêve où Dr Essomba, notre Papa avait des ciseaux à la main gauche, et un couteau à la main droite, et qu’il l’a opéré correctement. Elle m’a détaillé ce qui est sorti de son ventre, pourtant on ne l’avait pas encore ouvert. Lorsque nous sommes arrivés dans la salle d’opération, c’est exactement ce qu’elle m’avait décrit qui est sorti, il y a des photos qui attestent ce que je vous dis là. Alors, comment cela est arrivé là ?

Jusqu’en 2011, ma femme a subi les affres des couches de nuit, et de nombreuses maltraitances dans sa maison familiale. Elle a eu à témoigner ici et vous l’avez suivi. Après cet épisode mémorable, quand elle est arrivée, ma femme s’est engagée comme tout bon chrétien ; elle a ainsi suivi le processus de la nouvelle naissance et a commencé ces prières, sans oublier de faire les sacrifices. Il est même arrivé un jour que Papa intervienne sur elle, après avoir déclaré qu’elle avait des séquelles de toutes ces agressions sataniques dans sa partie intime, et il a détruit tout cela. Je peux vous avouer aujourd’hui, qu’elle ne ressent plus ces influences. Je remercie grandement le Seigneur Jésus Christ, je remercie Papa, et tout le collège des pasteurs, pour la peine, eux qui n’ont de cesse de s’occuper de nous.

Voyez vous-même, lorsque l’opération a pu se faire, ce sont des masses de graisses qui sont sorties de son ventre. Je me souviens qu’en 2011, elle a du avoir ce qu’on appelle une fausse couche, qui nous a entrainé à l’hôpital pour évacuer le mauvais sang. Quelques jours après, comme elle avait perdu l’appétit, elle a couru dans une pharmacie, pour trouver le fameux comprimé qu’on appelle « super appétit ». Justement à propos, le médecin a eu à me dire que les chrétiens aiment toujours dire que « mon peuple périt faute de connaissances » qui est écrit dans Osée 6 :4. Très souvent on oublie le reste qui suit après. Ce qu’il va me dire, c’est que tout le monde qui prend le comprimé « super appétit », est exposé à beaucoup de maladies vaginales. Parce que ces graisses, quand elles se positionnent dans l’organisme finissent par provoquer des maladies très graves pour votre corps.

C’est pendant qu’il est en train de travailler sur ma femme qu’il m’a demandé si ma femme a eu prendre le médicament en question. Ce que j’ai reconnu, et là, je vais apprendre l’horreur. Il semble selon les dires du médecin, que ce sont des substances qu’on donne aux poulets de fermes. Les médicaments en question agissent en 45 jours, et donnent aux poulets un poids qu’il obtient naturellement, normalement dans le même intervalle. Mais, ce qu’il faut savoir, c’est que cette graisse est porteuse des germes, qui sont dangereux pour le genre humain. Si les gens pouvaient comprendre, qu’ils doivent arrêter de consommer n’importe quoi, pour leur santé, on aura fait un grand pas.

 J’ai remercié le médecin, c’est vrai papa que l’opération s’est bien passée. J’aimerais pouvoir vous dire de faire attention, mes frères et sœurs, le diable rôde là dehors. Vraiment, tenons ferme dans la foi, tous ces dégâts partent de la famille,  c’est pour la destruction de nos vies. On est entrain de suivre les pansements et les injections d’antibiotique, je suis convaincu qu’aujourd’hui, le malade est tiré d’affaires. Voilà ce que je voulais partager avec vous. Amen. »

 

Après avoir suivi ce témoignage, je pense que vous comprenez ce que c’est qu’être victime de la sorcellerie. Moi, en suivant ce témoignage avec les oreilles du Saint Esprit, j’ai détecté et discerné les symptômes de la sorcellerie à plusieurs niveaux. Et je voudrais entrer dans les détails. Cette femme a été victime de la sorcellerie. Mais nous rendons gloire au Seigneur qui a permis qu’elle arrive au Ministère, et qu’elle soit touchée par l’Evangile, en persévérant avec son mari. C’est la victoire contre la sorcellerie par la persévérance. La persévérance dans tous les domaines est fondamentale pour combattre la sorcellerie. J’en parlais avec des gens tout à l’heure qui fréquentent l’Assemblée, ici Paris. J’ai évoqué le sujet avec les nouvelles personnes qui sont arrivées ce jour au Temple Va et Raconte de Paris. C’est important de le savoir, pour que vous soyez délivrés de la sorcellerie vous devez persévérer en venant à l’église, pendant ces trois jours de séminaire. Voilà le gage, c'est-à-dire ce qui prouve que tu es délivré de la sorcellerie.

Mais, si tu manques un seul jour, cela démontrera que tu es encore victime de la sorcellerie et qu’elle va demeurer pour longtemps dans ta vie.

 

« Bonjour Papa, bonjour Peuple de Dieu. Je me nomme Irène. Je fais partie du groupe de la chorale. Je suis arrivée ici à Va et Raconte en 2015, suite aux persécutions que je subissais dans mon mariage, de ma belle famille et même de ma famille d’origine. Je suis dans une maison de six chambres achetée par mon mari. Et depuis, j’ai commencé à vivre un phénomène bizarre. Quand nous sommes couchés, qu’il pleuve ou pas, je ressens toujours des gouttes d’eau sur la face, puis j’ai commencé à avoir des vertiges, de violents vertiges au point où parfois j’étais obligée de marcher avec les genoux.

Avec les prières, les actes prophétiques et les sacrifices que je fais ici, j’ai demandé au Seigneur de me montrer ce qui verse l’eau sur ma face. Même mon mari était dépassé par ce phénomène pour le moins curieux. Papa, mon mari a fuit la maison que lui-même avait acheté. Il y a de cela une semaine, j’étais entrain de prier alors sans trop savoir ce qui m’a poussé à le faire, j’ai envoyé les yeux au chevet du lit, je dois vous dire que cette maison est en plein travaux, nous sommes en fait dans un chantier. Soudainement, au niveau de là où les fils de courant passent, j’ai aperçu une queue. J’ai d’abord pensé que j’avais à faire à un serpent. Je me suis mise à bousculer cette queue, pour finalement me rendre compte que c’était un lézard, plus précisément un margouillat. Mais comment est-il arrivé jusque là, je n’arrive pas à me l’expliquer, car il n’y a aucun trou nulle part. Puis, il y a eu une autre fois, même scénario ou presque, et c’est toujours quand je suis en prière que je vois ces anomalies.

Aujourd’hui, pendant que je m’apprêtais à me rendre ici à Tropicana au Temple des Nations Va et Raconte, j’entre dans la chambre et l’esprit me demande de ne pas sortir sans prier, alors qu’il est 18 heures passés. J’ai fini de m’apprêter, et j’entends encore avec insistance, « mets-toi dans la prière ! » Pendant que je suis entrain de prier, l’Esprit me dit d’envoyer les yeux à l’endroit habituel. Quand je regarde, j’ai encore aperçu la même queue. J’ai immédiatement déclaré : je te condamne à la mort au nom de Jésus ».

Je suis sur ce pas, parti en courant au salon, là où se trouvait le sel que Papa avait béni ici pour le combat, et j’ai aussi ramassé l’huile du « pistolet », puis j’ai fais un mélange des deux, en déclarant : « c’est Papa, Dr Essomba qui nous a apprit comment on pose des actes prophétiques. Aussi vrai qu’il est un homme de Dieu puissant et fort spirituellement, voici le sel et l’huile onctionnés de ses mains, toi esprit démoniaque incarné, je vais te trouver là où tu es, je te paralyse ». J’ai pris le sel et l’huile, que j’ai ensuite versés sur le lézard. Directement, il n’a plus bougé. L’esprit me dit d’appeler l’enfant, Comme c’est un enfant qui  ne parle pas, quand il est arrivé, il s’est mis à faire la grimace en montrant les dents. Pour lui, pas de doute, c’était un serpent. Sur ces entrefaits, je lui ai fait le signe de sortir pour qu’il aille à l’extérieur, et moi je me suis mise à contourner la maison. Et je vais à l’endroit où se trouvait le margouillat, muni d’un long morceau de fer. En enfonçant ce fer à l’intérieur du trou, rien n’en sortait. J’ai insisté avec brutalité, ensuite le margouillat est sorti, l’enfant aussi l’a aperçu et s’est mis à crier au quartier.

D’autres enfants du quartier sont arrivés, en fait les amis du mien qui est muet, ont commencé à poursuivre le margouillat, qui au lieu de chercher à s’échapper pour fuir, s’est mis à sauter comme une grenouille. Il y a un puits à côté de la maison, j’ai remarqué qu’il voulait tomber à l’intérieur, mais il a fait volte face, toujours en bondissant. Je crois qu’il voulait bondir sur l’enfant, mais l’enfant s’est mis à distance respectable pour se protéger. Le  margouillat s’est retourné pour se diriger vers la maison. Là, l’enfant va lui asséner un coup de machette et ses amis ont aussitôt enchaîné avec les cailloux. Et ils ont réussi à le tuer.

Peuple de Dieu, Papa, voilà ce que ce margouillat, qui a passé tout son temps à faire pipi sur moi, a occasionné dans mon foyer, l’ambiance était tendue, mais grâce aux prières d’ici, la paix est revenue dans mon foyer. Ma maison était devenue un aéroport où toute la famille de mon mari venait sans prévenir. N’importe qui venait chez moi, et quand ces gens là arrivaient chez moi, il y avait toujours la guerre entre mon mari et moi. Mon mari est venu un soir comme pour rejoindre son foyer, mais il est rentré le lendemain matin. Cette nuit-là vers 4 heures, il m’a demandé si la maison était une maison de sorcellerie ? Et moi de lui rendre la question suivante : « c’est ma maison ce n’est plus la tienne ? Donc tu m’abandonnes avec cette maison parce que tu l’appelles maison de sorcellerie ? Moi, j’ai décidé de combattre cette sorcellerie avec les prières que Papa m’enseigne chaque jour à Va et Raconte. Voilà, tout ce que je peux dire pour mon témoignage du jour, Papa. Je remercie grandement le Dieu que tu sers papa, parce que les choses qui étaient invisibles, commencent à être visibles. »

 

Et bien, soi bénie. Les choses qui étaient invisibles dans la sorcellerie commencent à être visibles. Vous voyez un Monsieur qui fuit sa maison, c’est de la sorcellerie. Nous allons suivre un autre témoignage, puis viendra le commentaire pour tous ceux que nous aurons suivis jusqu’ici, amen !

 

« Bonsoir, Papa. Bonsoir Peuple de Dieu. Je suis le frère Ronstand. Ça fait trois ans que je persévère, jour pour jour dans ce ministère. C’est en juin 2013 que je suis arrivé ici au Temple des Nations Va et Raconte, après avoir été attaqué par la sorcellerie familiale. Depuis l’année 2006, les études, la vie professionnelle, et aussi le domaine de la santé, tout est paralysé depuis.

Lorsqu’on remonte en 1990, je venais de perdre ma grande sœur aînée. On va à l’enterrement et du retour de l’enterrement, ma mère va nous amener chez un féticheur à Edéa. D’une manière précise, j’ai grandi entre Edéa et la localité de la ferme suisse, située à 25 km d’Edéa, sur la route Edéa-Kribi. Alors en 1990, ma mère nous amène chez un féticheur, à l’insu de mon père. Parce que mon père n’aimait pas les féticheurs, bien qu’il soit dans la religion. Je me souviens, que c’était à côté d’un fleuve à Edéa. Tout ce que je me rappelle, puisque j’étais encore petit, c’est que le féticheur nous avait cassé des œufs sur la tête. Et c’était toute la famille qui avait subi ce rituel.

En 1997, quand papa décède, ma mère va donc devenir ce que je peux appeler « une fanatique internationale » des féticheurs. Elle ne pouvait pas faire un mois, sans que, deux ou trois féticheurs ne viennent à la maison. Ou qu’elle nous prenne tous, pour qu’on aille voir le féticheur. Chez les féticheurs, je me souviens lorsqu’on nous y allons, on égorgeait souvent les animaux, des coqs et des chèvres. Et le féticheur prenait ce sang, il le mettait dans de l’eau avec des feuilles et des herbes, ainsi que d’autres remèdes que je ne saurais expliquer. Chacun, à son tour allait se laver avec cette eau. Ceci est devenu  monnaie courante. Après avoir égorgé ces animaux, le féticheur les préparait, en prenant soin d’y ajouter toute cette mixture indescriptible, qu’on consommait à tour de rôle.

Toujours entre 1997 et 2006, un jour ma mère va m’amener chez un féticheur à Douala. Lorsqu’on arrive chez ce dernier, il va se déguiser avec à sa main gauche une canne et sur la tête, un chapeau au dessus duquel il y avait des cheveux. Ma mère m’a demandé d’être prêt. Selon elle, j’allais causer avec mon père qui était déjà décédé, chose pour laquelle véritablement j’ai pris peur. J’ai demandé à mère ce que c’était, c’est là qu’elle m’a grondé sèchement : « tu dois parler à ton père ! » C’est ainsi que ce féticheur a commencé à s’exprimer dans notre dialecte. Et moi, je répondais seulement par des « oui… ».

En 2006, le calvaire va commencer. Il y aura des répercutions de cette sorcellerie qui venait de chez ces féticheurs, ma vie entière en sera affectée, ainsi que celle de ma famille.  Alors, lorsque j’étais étudiant à l’Université de Douala, je faisais la filière communication certes, mais j’avais des projets. Je voulais devenir enseignant, professeur des Lycées et Collèges ou journaliste. C’est le rêve que je caressais depuis mon enfance.

L’une de mes grandes sœurs survivantes a aujourd’hui sept enfants, autant que nous sommes du lit de mon père et de ma mère. Entre elle et moi, une personne nous sépare. Depuis qu’elle s’est mariée, son mari s’est occupé de moi depuis la classe de première jusqu’à présent. Quand je vais perdre ma grande sœur en 2006, il n’y avait plus personne pour s’occuper de moi. Elle était tombée malade au mois de décembre 2006, après deux semaines la maladie s’est aggravée. Nous sommes à Douala, on va décider de l’amener à Edéa chez le père Hebga, le célèbre prêtre exorciste de regrettée mémoire. Lorsqu’on arrive sur les lieux, on nous a fait comprendre qu’il était absent, moins de 5 minutes après cette nouvelle, ma grande sœur est morte, emportant avec elle nos espoirs et notre avenir.

L’un de mes grands frères, comme moi a été, frappé par cette tragédie. Il avait plusieurs fois fait les dossiers de demande de visas pour aller en Europe, sans succès. En réalité, rien ne marchait jusque-là. Mais, c’est au cours du même mois de décembre qu’un jour il a réussi, sauf que c’est ma grande sœur qui  vient de décéder, qui devait payer son billet d’avion pour qu’il voyage. C’est à partir de là, que mon rêve va se briser. Mon grand frère, devait donc voyager, mais qui allait lui donner le billet d’avion ? Celle qui devait y pourvoir, venait de mourir.

Mon père nous ayant laissé des maisons en héritage, d’autres en face du quartier amour à Edéa, d’autres à Banda et au lieu dit ferme suisse. Nous décidons de vendre quelques maisons, pour avoir de quoi payer le billet d’avion de mon grand frère, afin qu’il voyage en Europe. Cela n’a pas abouti. Lorsqu’on a mis les maisons à vendre, personne n’y était intéressé. C’est après la date de péremption du visa que les gens ont commencé à s’intéresser aux maisons.

De mon côté, je vais connaître un vrai calvaire. Je ne parvenais plus à me nourrir convenablement, ni à suivre les cours comme il fallait. Je vais connaître une souffrance terrible. Lorsque je me tournais du côté de ma famille pour avoir de l’aide, personne n’osait me regarder. C’est ainsi que j’irai au rattrapage avec neuf modules, étant affecté psychologiquement. Pendant les vacances, je rentre à Edéa. A l’approche du rattrapage, environ un mois et demi du jour « j », je me suis tourné à nouveau vers ma famille, ce d’autant plus que ma mère ne travaillait plus. Elle était une simple ménagère. Je demande qu’on me cherche de l’argent, pour rentrer sur Douala faire mon rattrapage en toute quiétude, c’était comme si je parlais à des murs. Jusqu’au moment où je me suis retrouvé à moins d’une semaine de la composition. Ma mère décidera ainsi d’aller me trouver de l’argent, sauf que ce sera en tout et pour tout 10 000 francs CFA qu’elle avait pu me donner.

Arrivé à Douala, j’ai enfin pu composer, il me fallait valider six matières, mais lorsque les notes sont sorties, c’est sur le babillard, que je vais constater que je n’avais effectivement validé que cinq matières, et un seul point me manquait. J’ai fondu en larmes, en me projetant dans mon avenir... Sans néanmoins me décourager et malgré la déception, j’ai pris la décision de continuer mes études. Mais, qui allais financer tout cela ? Il n’y avait plus personne pour s’occuper de moi. J’ai donc dit à ma mère, face à la contrainte que j’arrêtais avec les études et je me suis lancé dans la vie active. Comme j’aimais beaucoup l’enseignement, j’ai d’abord commencé à donner des cours de répétition aux enfants. C’est de cette manière qu’un Directeur d’école va me solliciter et me demander d’apporter un dossier pour son établissement.

Nous étions six, cependant on va me recruter et je vais faire un an. Mais au lieu qu’on nous signe un contrat, et qu’on nous attribue à chacun un matricule, rien n’est fait. Nous allons passer 1 an ainsi sans matricule, bien qu’il nous était remis des bulletins de paie tous les mois. En fin d’année, on nous a appelés pour nous informer que le travail s’arrêtait. Pourtant, si on nous donnait le matricule, non seulement le salaire devait augmenter, mais aussi, nous devrions y rester jusqu’à la retraite. C’est ainsi que je vais continuer à déposer les dossiers partout, dans les lycées et collèges. On va me recruter de nouveau, pour dispenser les cours de français. Je vais donc commencer à enseigner, mais ce n’était pas facile Papa. Les contrats qu’on nous signait, n’étaient pas respectés par les Directeurs. Parfois, on nous donnait les salaires à moitié, il arrivait très souvent que le mois ne soit pas payé. Nous étions très marginalisés, surtout que nous étions des vacataires. J’ai trimé de cette manière pendant deux ans. Après, j’ai renoncé.

En 2013, je me décide de venir ici à Yaoundé. Je tiens à préciser que j’étais déjà né de nouveau, car c’est en 2006 que j’ai donné ma vie à Jésus. Mais il y avait toujours les liens qui résistaient dans ma vie. C’est ainsi que, lorsque j’arrive ici, je vais entrer dans le bain de la persévérance. Faisant les sacrifices, malgré les situations difficiles que je traversais. Un jour, Dieu va opérer un miracle, en touchant  le cœur d’un de mes parents. Un cousin à moi, qui se trouve aux Etats Unis. Tout le monde sait dans la famille qu’il n’aide personne, beaucoup pensent qu’il est même un sorcier, selon les mauvaises langues. Mais, un miracle va se produire.

Pendant que je travaille dans une fabrique d’agglomérés, je reçois un coup de fil et quand je décroche, je constate que c’est mon cousin en question. J’étais d’abord surpris de recevoir son appel. Or, je suis le benjamin de la famille, par quel miracle peut-il m’appeler ? On a commencé à causer. A la fin, je lui ai exposé tous mes problèmes. Quelques mois plus tard, le diable a voulu s’opposer. En fin de compte, il va m’appeler et me demander ce que j’ai envie de faire. Je lui avais déjà dit que je voulais apprendre l’informatique. Mais, il voulait plus tôt que j’aille à l’ENAM ou à l’IRIC. Je lui ai dit que le temps était déjà passé. Il faut préparer les concours, étudier etc….Je lui ai fait comprendre que je n’avais plus ce temps là. C’est de cette manière qu’il va débloquer une somme d’argent, pour que j’aille payer la formation. Il a dépensé près d’un million pour moi. Et le premier jour que je reçois cet argent, ma famille se soulève. On m’appelle pour me dire que, le féticheur a découvert que, l’argent que j’ai reçu n’était pas bien. Je leur ai fait comprendre  je ne sers pas un féticheur. C’est Dieu que je sers. Et Il ne m’a rien dit. Le féticheur est qui pour moi ? Même si cet homme était sorcier, Dieu devait me parler. Il ne m’a posé aucune condition. Chaque   fois que j’avais les problèmes et je lui demandais quelque chose, il me donnait. C’est comme ça que j’ai fini mes études, il m’envoyait toujours de l’argent. J’ai acheté une machine. Et chaque mois, il me donne l’argent des beignets. Ma famille est étonnée, tellement surprise. J’ai continué à persévérer. Et j’ai presque fini ma formation. Alors, mon frère aîné un jour  m’a dit de venir à Edéa, pour aller prendre un bain anti blocage chez un féticheur. Parce que, selon eux l’argent que j’avais perçu était envoûté. Je lui ai dit que j’étais désolé, car moi j’ai déjà un chemin que je suis, c’est celui de Jésus, Lui-seul va me laver. « Ne t’inquiète pas pour cela. Reste avec tes affaires de féticheur », lui avais-je rétorqué. 

 

Vous voyez ce qui se passe dans les familles ? C’est de cette façon que la sorcellerie arrive à détruire des vies entières dans beaucoup de familles, c’est de cette manière que les gens sont victimes des sorciers. Je prends l’exemple de ma propre famille, où ma grande sœur qui vit là à Nkolbisson, m’accuse de tous les malheurs, depuis mon arrivée au Cameroun en 2005. Mais avant cela, c’est moi qui pourtant soutenais la famille financièrement, parce que je me suis rappelé que, lorsque j’étais enfant, c’est elle qui le faisait pour beaucoup de personne, moi y compris. En dépit du fait qu’elle soit païenne, comme moi aussi je l’ai été à une époque aujourd’hui révolue, je n’ai pas fait cas du fait que c’est elle qui nous avait montré le chemin des féticheurs. En dehors de mon père qui était aussi païen, mais qui n’aimait pas le fétichisme, toute la famille est ainsi entrée dans le fétichisme. C’est vrai que ce n’est pas pour cela que les féticheurs l’ont tué. Les raisons sont multiples, d’abord il n’était pas né de nouveau comme toute la famille c’est pourquoi, le diable avait un accès direct dans la famille.

Alors, c’est dans cette sorcellerie ambiante que ma grande sœur vivait, habituée à aller chez les féticheurs depuis ses tendres origines. Quand je reçois le Seigneur, elle refuse d’accepter le Dieu que je prêche. C’est ainsi que ses féticheurs vont lui dire que c’est de la magie, ce que je faisais. Elle a entraîné toute sa famille dans le fétichisme, à partir de ses propres enfants, jusqu’aux petits fils. C’est ainsi que beaucoup vont commencer à mourir, parce que tous les sacrifices qu’elle offrait là-bas, boucs, chèvres, moutons, et poulets, étaient donc des sacrifices dédiés à satan. Sans le savoir donc, ce sont ses propres enfants qu’elle offrait ainsi à satan, victime de la sorcellerie, du mensonge de satan, qu’elle est. Comme la Bible le dit dans le livre de Jean 10 :10 que « le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire… » 

Le voleur ne vient que pour égorger et détruire, ce à quoi il faut ajouter que c’est lui le père du mensonge. Et beaucoup ont été victimes de ce mensonge de satan, pour leur perte, ils sont aussi condamné à la destruction comme ma grande sœur. Aujourd’hui, toute sa famille est décimée. Mais lorsqu’elle va chez le féticheur, celui-ci lui trouve toujours un bouc émissaire pour expliquer les décès de ses enfants... L’une de ses filles est morte tout dernièrement, c’était en 2016 et le féticheur a plutôt accusé la famille de son mari, alors que ce dernier est mort depuis longtemps. D’ailleurs, il n’était pas vieux quand il est décédé, toujours victime de la sorcellerie. Mais jusque-là, elle n’arrive pas à tirer de leçons de ce qui lui est arrivé depuis. Selon elle, c’est la magie que je pratiquerais, moi Dr Essomba, qui en serait la cause. D’ailleurs, les féticheurs lui disent tout le temps que c’est son petit frère, c'est-à-dire moi, qui lui cause tous les malheurs qu’elle vit. C’est pourquoi, il est riche, lui ressasse-t-on. Alors, qu’est ce qui va se passer chaque fois que je souhaitais lui apporter mon aide, bien évidemment elle dira qu’elle ne touche pas à mon argent. En fait, c’était ainsi qu’elle agissait chaque fois pour donner suite aux propos du féticheur qui un jour, lui a dit que ma religion, c’est la sorcellerie. Elle va répandre la nouvelle autant qu’elle pourra, selon qu’elle était convaincue qu’on avait vendu tous ses enfants.

Les années passent, et la pauvreté va de plus en plus l’attraper. Moi, que Dieu avait suscité dans la famille pour l’aider, afin qu’elle soit délivrée de la sorcellerie, je serai dénigré par le menteur satan, qui va l’amener à fuir l’évangile de Christ pour mieux la détruire.

Il en est de même pour la vie de ce garçon qui vient de témoigner. La famille lui dit de ne pas toucher à l’argent qui pourtant lui est destiné, au prétexte que l’expéditeur serait un magicien. Notons bien que jusque là, il n’y avait personne pour l’aider à financer ses études. Mais lorsque quelqu’un décidera de lui venir en aide, cette personne sera accusée de pratiquer la magie, selon que sa réussite serait douteuse au vu de ses pourfendeurs dans la famille. C’est comme ça en Afrique. Dès que tu deviens bien matériellement, financièrement, on commence à te regarder de travers, on trouve que ton ascension n’est pas normale. Si ce n’est pas la sorcellerie, dites moi ce que c’est ?

Pour les sorciers, il n’est pas question de vous voir heureux, pas question pour vous de vous en sortir, vous devez rester pauvres à jamais, ainsi, ils seront tous contents. Mais, si tu commences à émerger, dès que tu veux sortir du lot, ils diront que tu fais la magie, que tu pratiques le vaudou, le « kong » ou le « famla ». Tu seras d’une manière ou d’une autre, accusé de faire des sacrifies humains à satan, par conséquent, personne ne doit mettre pied chez toi. Tu vas simplement remarquer que, les gens vont commencer à te fuir ; même si celui là a un problème, jamais il ne viendra chez toi, ce qui explique que tu es victime de la sorcellerie. Attention, ce n’est pas tout, tu seras banni de la communauté car ils vont s’arranger pour répandre cette mauvaise réputation.

Vous voyez, même les joueurs de football comme Eto’o, Drogba et autres, qui brassent beaucoup d’argent aujourd’hui, tous sont accusés de sorcellerie. Un jour j’ai entendu à la radio, alors que j’étais à bord de ma voiture un soir comme je quittais le Temple des Nations à Tropicana que Ronaldo, la célèbre vedette de football, aurait détourné 150 millions d’euros... Mais, d’où sort cet argent ? Ils font aussi la magie ? Ils jouent au football ! Et pour Eto’o qui est camerounais, ce n’est pas normal, parce que dans les usages des africains c’est inhabituel d’être aussi fortuné. Il suffit que tu réussisses un tant soit peu chez nous en Afrique, on dit que tu fais déjà la magie. Si ton ministère prospère, ce sera parce que tu aurais enterré un phacochère vivant sur les lieux. Pour chaque personne qui va mourir dans la famille, c’est toi qui seras accusé. Le jour où tu es nommé Ministre, tu seras accusé de tous les maux. Le prochain cadavre qui va tomber dans la famille, c’est toi toujours qui sera accusé. On va dire que tu as donné quelqu’un pour que obtenir ta nomination. Si jamais quelqu’un tombe malade, on va dire que c’est toi qui l’as sacrifié.

Voilà comment en Afrique, la sorcellerie fait souffrir les gens. Je pouvais faire beaucoup de choses avec ma grande sœur, j’avais des projets lorsque j’arrivais fraîchement de l’étranger. Un jour, je l’ai invité nous sommes arrivées ensemble jusqu’au Foyer Bandjoun à Yaoundé, lorsque je commençais les séminaires de mon témoignage. Nous étions là, avec une autre sœur, celle qui venait de mourir là, je voulais qu’elle soit elle-même témoin de ce que ma vie est réellement. Elle a refusé de changer d’avis et a maintenu le même langage, mon argent vient de la magie. Ce qui est étonnant pour sa dernière fille qui est morte tout récemment, ce n’était plus moi la cause désormais. A cet effet, elle a validé une autre accusation fallacieuse des féticheurs qu’elle fréquente.

Toi qui m’écoute aujourd’hui, combien de fois, les féticheurs ont déclaré des balivernes dans ta vie, et tu as accepté cela comme des vérités ? Le féticheur est un serviteur de satan, tout ce qu’il déclare n’est que mensonge. C’est pourquoi, Paul avait chassé l’esprit de divination qui habitait la jeune fille ; et pourtant cet esprit disait que Paul était serviteur de Dieu, ce n’était qu’une partie de la vérité. Mais pourquoi Paul va chasser cet esprit bien qu’il disait la vérité ? Parce que, Paul savait que s’il avait cru à ce qu’il disait, il allait se retrouver sous le contrôle d’une certaine sorcellerie.

Dans Actes 16 :16-18 il est écrit : « Comme nous allions au lieu de prière, une servante qui avait un esprit de Python, et qui, en devinant, procurait un grand profit à ses maîtres, vint au-devant de nous, et se mit à nous suivre, Paul et nous. Elle criait: Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très-Haut, et ils vous annoncent la voie du salut.  Elle fit cela pendant plusieurs jours. Paul fatigué se retourna, et dit à l’esprit: Je t’ordonne, au nom de Jésus-Christ, de sortir d’elle. Et il sortit à l’heure même. »

Pour te montrer la situation qui est la tienne aujourd’hui, selon que l’on t’avait dit que c’est untel qui t’avait fait ceci ou cela, que c’est tel qui veut te tuer et tu as cru à cela, sache donc que tu as ouvert la porte à l’esprit de mort, à la sorcellerie. Moi, je suis d’abord un enfant de Dieu, avant d’être un Homme de Dieu. Tu peux venir, tu me racontes de telles bêtises, je ne vais pas t’accorder une oreille attentive. Parce que je sais que celui qui est en moi, est plus fort que celui qui est dans le monde. Je sais surtout que le Saint Esprit habite mon corps et qu’aucun sorcier dans le monde ne peut me tuer.

Alors, dis-moi que ma femme va me tuer, je te dirais que ce n’est pas possible. Que mon fils, mon père veut m’anéantir, cela ne me dira absolument rien. Parce que je ne suis plus vendable, donc on ne peut plus me tuer en sorcellerie. Je crois d’abord à cette doctrine qu’il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ. Romains  8:1 «  Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. »

Revenons un peu sur le premier témoignage de la femme qui a fait un rêve que j’étais entrain de l’opérer, ici il s’agit bien d’une manifestation du Saint Esprit. Cette représentation de mon image qu’elle a vue dans ce songe, découle de ce que la Bible présente pour nous nommer, en ce qui concerne les conducteurs. Hébreux 13:17 «   Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte; qu’il en soit ainsi, afin qu’ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d’aucun avantage. »

Etant conducteur, serviteur de Dieu, le Saint Esprit a utilisé mon image, pour opérer cette femme. Il connaissait le travail qui avait déjà été fait, et reconnaissait que cette femme avait suivi mes enseignements. Dans le rêve elle a vécu la matérialisation des paroles prophétiques qui ont joué dans sa vie depuis, l’opération est le symbole de tout ce qu’elle vivait depuis, de la transformation qu’elle subissait, de tout ce que les délivrances enlevaient dans son corps. Et quand elle a été opérée physiquement, le médecin n’a fait que matérialiser ce qu’elle a vu dans les rêves. Dieu ne lui avait pas montré ces choses pour l’effrayer, Il a voulu qu’elle sache par avance ce qui allait se passer pour sa délivrance. Mais pourquoi aujourd’hui, les gens ne sont pas délivrés ? Parce qu’ils ne croient pas qu’en venant suivre les enseignements, Dieu va passer par son serviteur autrement appelé homme de Dieu, pour la délivrance.

Il y a des gens qui pensent qu’ils peuvent y arriver, sans l’intervention d’un conducteur, qu’ils peuvent obtenir leur délivrance par eux-mêmes. Parfois, le prédicateur parle, ils n’écoutent pas et s’en foutent comme de leur dernière tasse de thé. C’est pourquoi, les blocages résistent ou prennent du temps. Tout ce qui est enseigné, personnes n’écoute, personne ne met en pratique comme il se doit. Or, Dieu ne va pas descendre du ciel pour t’enseigner. C’est pourquoi, la Bible reconnaît le statut de « celui à qui on enseigne la parole ». Mais alors, qui enseigne la parole ? C’est bien sûre le conducteur, l’homme que Dieu a établi et que tu dois écouter, en respectant scrupuleusement ce qu’il dit. Mais, quand tu es victime de la sorcellerie, tu n’écoutes pas, comme Ananias. Voilà comment la mort arrive dans la vie de beaucoup de chrétiens.  Actes 5:5  « Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point que tu mentes au Saint-Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ? S’il n’eût pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après qu’il a été vendu, le prix n’était-il pas à ta disposition? Comment as-tu pu mettre en ton cœur un pareil dessein? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. »

Remarquez que la femme d’Ananias, elle aussi n’avait pas écoutée la parole de Dieu comme son mari. De la même manière, on constate que beaucoup de personnes aujourd’hui sont effectivement victimes des manigances du diable. Un sorcier féticheur t’avait dit que c’est tel qui est à l’origine de tes malheurs, et tu as cru à ses dires, sache que tu as été victime de la sorcellerie ; il te faut la délivrance. Si un féticheur t’a un jour dit que tes problèmes proviennent d’une quelconque personne, sache que tu es victime de la sorcellerie. Il te faut la délivrance, selon les trois types présentés au Temple des Nations de Paris, il te faut obtenir les trois délivrances.

  • La première, c’est la délivrance du péché originel. Es-tu réellement délivré de ce péché ? On est délivré de ce péché, lorsqu’on donne sa vie à Jésus. Et si tu n’as pas donné ta vie au Seigneur Jésus, il faut reconnaître que tu es habité par le péché originel, c'est-à-dire qu’il n’y a rien de bon dans ta vie. C’est seulement lorsque tu reconnais qu’il te faut la délivrance que celle-ci devient possible pour toi.
  • La deuxième délivrance concerne le péché héréditaire. Ici, il est question de briser l’influence des pratiques de tes ancêtres, de tes arrières grands-parents, de tes grands-parents, de ton père et ta mère. Tous leurs péchés, ce que la Bible appelle la vaine manière de nos pères, dans 1 Pierre 1:18 « sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères …»
  • La troisième délivrance concerne les péchés personnels, tout ce que vous-mêmes avez posé comme actes délictueux aux yeux de Dieu, en allant chez les marabouts, en adhérant à une secte pernicieuse, en pratiquant la coutumes et les traditions, l’idolâtrie, l’adoration des crânes… Ce que la Bible appelle les actes infâmes.

Alors, si tu n’as pas obtenu la première délivrance, tu ne peux pas obtenir la deuxième, encore moins la troisième. Si vous voulez quitter les ténèbres pour la lumière, selon qu’il est écrit dans  Jean 1:11-12 : « Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. » Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu… »

Le brisement du péché originel te donne le pouvoir de devenir enfant de Dieu aujourd’hui, ce péché qui est évoqué dans la Bible comme acte dont les ordonnances nous condamnaient, selon Colossiens 2:14 : « il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient ». Il s’agit de plusieurs actes, qui ont amené des ordonnances à te condamner, «… et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix… »

 En fait il faut pour cela confesser Christ, après avoir fait la repentance c'est-à-dire reconnaître que Dieu ne te connaissait pas. Ce d’autant plus que prier sans que Dieu ne te connaisse véritablement est une malédiction :

         « Vous n’avez jamais reçu Jésus Christ. Vous avez reçu la religion. La religion ne peut pas te délivrer. Parce que la religion n’est pas morte à la croix pour toi. Il y a une seule personne qui est morte à la croix, pour toi et moi : c’est Jésus Christ. La Bible dit que vous avez été séparé de Dieu à partir de l’acte qui a été posé dans le jardin d’Eden par Adam et Eve. Acte qui a fait en sorte qu’ils soient chassés par Dieu, dont les conséquences qui en découlent, continuent de peser sur l’humanité aujourd’hui encore. La principale étant la séparation, comme avec Adam et Eve qui ont été séparés de Dieu ; maintenant, qui va vous ramener auprès de ce Dieu ?

La Bible dit que la seule personne qui a été mandaté, celle qui a l’agrément pour vous ramer auprès de Dieu, c’est Jésus Christ. Il vient vers toi aujourd’hui, au travers de cette parole qui a été prononcée. Et la Bible dit qu’Il, c'est-à-dire Jésus Christ, descend pour effacer l’acte qui pèse sur toi, selon Colossiens 2 :14. Parce que tu es condamné à mort, quand tu es séparé de Dieu. C’est Jésus, qui vient effacer l’acte de la condamnation à mort, puisqu’il est le seul médiateur selon 1 Timothée 2:5 qui dit : « Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme… »

C’est Lui seul qui est capable de te récupérer et te ramener vers Dieu. Mais, il vient d’abord vers toi, à condition de le recevoir ; étant entendu que tant que tu ne le reçois pas, tu demeures dans la condamnation. Mais, dès l’instant que tu l’acceptes dans ta vie, deviens enfant de Dieu, et à partir de ce moment là, il te ramène vers Dieu. Maintenant, ce que le monde t’a présenté, ce que ta famille t’a montré, c’est la religion. Plusieurs parmi vous sont protestants, catholiques, baptistes ou même pentecôtistes. Ce sont des appellations, c'est-à-dire des dénominations que Dieu ne connaît pas. Il connaît son Fils, à qui Il a accordé le titre de « Seul Médiateur ». Ce n’est ni le protestantisme, ni le catholicisme, ni le pentecôtisme,  c’est Jésus Christ, le seul camion, où vous pouvez monter pour arriver à Dieu.

Il faut accepter ce Jésus ? Dites avec moi : « Seigneur Jésus, je te remercie ce matin. J’ai entendu ta parole. Tu m’as parlé et j’ai eu le cœur vivement touché. Ce matin, je viens déclarer que je ne te connaissais pas, je connaissais plutôt la religion, les coutumes, la tradition, la sorcellerie. Je viens te demander pardon pour cela, par rapport au péché d’Adam et Eve, aux péchés de mes aïeux, de mes arrières grands parents, mes grands parents, de mes parents. Je reconnais l’existence de tous ces péchés dans ma vie et je renonce à leurs influences et leurs conséquences dans ma vie. Maintenant j’invoque ton sang, afin qu’il vienne briser tous les liens de malédictions, que ces péchés ont apporté dans ma vie. Seigneur Jésus, ce matin, je Te donne ma vie. Fais de ma vie tout ce que Tu voudras. J’étais perdu, Tu m’as retrouvé, Tu m’as ramené dans la maison de mon père. Celui qui m’a créé, à son image et à sa ressemblance. Satan, toi, tes démons et tes sorciers, je ne vous appartiens plus. Ce n’est pas vous qui êtes mort sur la croix pour moi. C’est Jésus Christ et je Lui appartiens désormais. C’est pourquoi, je vous ordonne au nom de Jésus, de ramasser tous vos bagages : Bagages de malédictions, de blocages, d’envoûtements, des liens de chômage, de non accomplissement, de sorcellerie, sortez de ma vie. Partez ! Seigneur Jésus, écrit mon nom dans ton livre de vie. Fais de moi un enfant de Dieu ce matin. Change mon identité. Accorde-moi un nouveau statut. Amen. »

Il faudrait tout simplement comprendre que vous avez été victimes de la sorcellerie jusqu’à présent. Depuis l’origine du péché originel, Quand quelqu’un est victime de la sorcellerie, il sème, mais il ne récolte pas. Tout ce qu’il fait, ne lui réussit pas. Il est également haï par les siens. Même Jésus était victime de votre sorcellerie, quand vous étiez païen. C’est toute la sorcellerie du monde qui est ainsi tombée sur lui. Toute la haine du monde est tombée sur lui. C’est pourquoi, beaucoup jusqu’à présent, n’aime pas Jésus, parce qu’ils sont habités par les esprits de sorcellerie. Et comme Jésus ne peut plus être victime de la sorcellerie, tu dois faire appel à sa protection, selon que la Bible dit que celui qui hait le Fils, Dieu le détruit.

Par conséquent, tous ceux qui vont te haïr, seront eux-mêmes détruits. Dieu a commencé à tenir un langage similaire à Abraham, c’est dans Genèse 27:29 : « Que des peuples te soient soumis, Et que des nations se prosternent devant toi! Sois le maître de tes frères, Et que les fils de ta mère se prosternent devant toi! Maudit soit quiconque te maudira, Et béni soit quiconque te bénira. »

Et ce jour, retenez cela, désormais, vous allez manger ce que vous revient, vous allez récolter ce que vous avez semé. Vous allez manger le fruit de vos mains. Il y a des gens qui ne mangeront jamais le fruit de leurs mains. Tu as été victime de la sorcellerie, depuis tu finis de travailler avec quelqu’un il te chasse. Après avoir souffert avec quelqu’un tant qu’il était pauvre, devenu riche il te méconnaît. Tu as aidé les gens, quand ils étaient dans le besoin, maintenant qu’ils doivent te renvoyer l’ascenseur, ils ne te reconnaissent plus. Sache que ce n’est pas eux qui ont des problèmes, c’est toi qui a été embrigadé dans la sorcellerie. Tu as travaillé dur avec ton mari, mais quand la richesse est là, il va s’entendre avec une autre femme. Mais, toi, tu es oubliée que tu es victime de la sorcellerie.

Tu as des enfants, dès qu’ils arrivent à avoir une situation, ils t’oublient, ils ne s’occupent plus de toi, parce que tu es victime de la sorcellerie. C’est pourquoi tout le monde a besoin de la délivrance. A un moment donné, toi et ton mari, tout va bien. Toi et ton fiancé tout va très bien, mais subitement, il change de conduite. Même quand tu marches avec des gens, ça fini toujours en queue de poisson, tu ne sais pas pourquoi. Parfois, les gens commencent à te détester sans raison. Toi, tu penses que, c’est vraiment gratuit, alors que tu es victime de la sorcellerie.

Tu peux commencer à travailler dans une entreprise ou dans un projet, mais quand ce projet porte déjà des fruits, que tout le monde veut déjà récolter, c’est à ce moment là qu’on te chasse ou alors toi-même tu décides de t’en aller, c’est la sorcellerie. Je te dis ces choses pour que tu prennes conscience de ce qui se passe réellement dans ta vie.

Tu commences à construire, impossible d’achever les travaux ; d’aucuns évoqueront l’esprit de non accomplissement, choses qui n’ont rien à voir ensemble. Il y a des gens qui sont victimes de la sorcellerie, mais qui n’ont pas cet esprit de non accomplissement, héréditairement. C’est très différent d’être victime de la sorcellerie, et avoir un esprit familier. La sorcellerie va au-delà de toute forme de méchanceté. C’est pour cette raison que, vous devez dénoncer cela tout ce temps. De grandes choses vont s’opérer.

Ta vie est sans opportunités pour t’apporter le changement. Même quand les opportunités se présentent, parfois tu négliges et après tu sursautes quand celles-ci ne sont plus à ta portée. Parfois, lorsqu’une information qui peut changer ta vie arrive, toi tu t’en rends compte trop tard, quand tout le monde est déjà au courant et en a copieusement profité.

Il y a des gens qui se sont mariés trop tard, peut-être que ton cas est celui de ceux qui s’habillent à la friperie, qui n’achètent que des objets de seconde main. Tu es victime de la sorcellerie, mais tu ne le sais pas. Etre victime de la sorcellerie, c’est la chose la plus infecte, la plus horrible qui puisse arriver à quelqu’un. C’est pour cette raison que Dieu m’a inspiré ce séminaire.

C’est par la sorcellerie que le diable récolte le sang. C’est pourquoi, le sang doit toujours coulé. Vous avez entendu qu’un avion est tombé avec toute une équipe sportive, entièrement décimée. Ils étaient tous victime de la sorcellerie. Si on leur disait cela avant l’accident, qui allait croire. Il y a des gens qui nous lisent aujourd’hui, mais combien nous croient. Quand ces joueurs là dansaient à l’aéroport, si on le leur avait dit, que vous n’allez pas atteindre la destination, ils n’allaient pas l’accepter, comme toi aussi. Tu es victime de la sorcellerie.

Que la main de Christ se pose sur toi, qu’une onction spéciale descende sur toi, pour démolir et anéantir cette sorcellerie, dans le nom de Jésus Christ. Aujourd’hui, tu es délivré de toutes formes de sorcellerie qui se manifestaient dans ta vie. Et tu vas de progrès en progrès, au nom de Jésus Christ de Nazareth.

Amen.